Informations partagées sur la commune de Saint-Avertin par les contributeurs de GenCom
Les contributeurs de GenCom ne répondent pas aux demandes de recherche d'un patronyme, mais uniquement sur un lieu.

Saint-Avertin  Commune actuelleCode Postal : 37550Code Insee : 37208
24/01/2003ContributeurLocalisationLa carte de Cassini  Locom  Géoportail  ViaMichelin  Google Maps  Bing Maps  
28/09/2003GenComAncien nomVansay Nom révolutionnaire
28/09/2003GenCom...Vançay Nom révolutionnaire
27/07/2007Contributeur...St Avertin lez Tours (Cassini)
18/01/2007ContributeurLieu de culteSaint-Avertin église
20/09/2003ContributeurChâteaude la Singerie, la Cigogne 17e siècle ; Propriété d'une personne privée
20/09/2003Contributeur...de la Grand'Cour Manoir ; 17e siècle ; 18e siècle ; propriété d'une personne privée
18/10/2004Contributeur...de Cangé 
18/10/2004ContributeurNom des habitantsSaint-Avertinois 
18/10/2004Contributeur...& Saint-Avertinoises 
30/04/2013IndexAutoSite sur la communeClochers de France 
30/04/2013IndexAutoSite généalogiqueMémorialGenWeb Monument aux Morts
30/04/2013IndexAuto...MémorialGenWeb Plaque commémorative
18/10/2004ContributeurLieux-dits, hameaux & autres lieux
Château-Fraisier 
20/09/2003Contributeur...
La sagerie 
18/10/2004Contributeur...
Le Clos Vaumont 
20/09/2003Contributeur...
Le petit bois 
25/08/2003Contributeur...
Le placier 
18/10/2004Contributeur...
Les Grands-Champs Les Granges Galand Les Onze-Arpents 
L'Ormeau 
20/09/2003Contributeur...
Paradis 
30/10/2006Contributeur...
Rougemont hameau de Saint-Avertin [Source: le site IGN]
30/10/2006ContributeurCommentaireExtrait de : Jacques VERRIERE "Genèse de la Nation Française" Flammarion (1999) C'est vers 550, après la mort de Clovis, que les parlers germaniques atteignent le maximum de leur pénétration en Gaule,la limite linguistique s'établissant aux environs de la Canche, aux confins de l'Artois et de la Picardie. La frontière actuelle entre idiome wallon-picard et flamand ne s'est stabilisée que vers l'an 1000 : la vieille langue germanique a donc résisté dans le Nord de la Gaule jusqu'à 5 siècles après la création du royaume de Clovis. Et elle ne s'est pas effacée sans laisser de fortes traces dans la toponymie et la patronymie française. (...) L'influence barbare est repérable aussi grâce aux toponymes contenant un adjectif et un nom, à la manière des langues germaniques (ROUGEMONT au lieu de Montrouge, FRANCHEVILLE au lieu de Villefranche...). Cartographiée, cette série apparaît comme très prépondérante - souvent exclusive en fait- au Nord d'une ligne Lyon-Paris-Avranches, beaucoup plus rare au Sud, et presque totalement absente au-delà d'un arc La Rochelle-Toulouse-Grenoble, ainsi qu'en Bretagne. On reconnaît les régions de forte implantation germanique (franque, burgonde et normande). 

 GenCom ® 2.0 Alpha 3 ©

Les informations fournies par ce site sont le résultat du travail fait par ses contributeurs bénévoles.
Les communes de France utilisées proviennent du code officiel géographique 2011 de l'INSEE
 25/06/2022
425459.

Merci à
: Sylvie, Laurent, Patrick, Marie, Stéphanie, Alain, Christine pour son merveilleux logo et aussi à Patrice pour le nouveau design de la page d'accueil. Malheureusement, je ne peux pas tous vous citer, car vous êtes maintenant 2 contributeurs. Plus nous serons nombreux, plus ce site sera riche pour nous tous. www.GenCom.org est déclaré à la CNIL (récépissé n° 1037464 du 11/08/2004).Vous pouvez exercer vos droits de correction ou de suppression en envoyant un courriel au gestionnaire du site.